Quelles sont les conséquences du divorce sur les époux ?

Les raisons de divorcer pour un couple marié sont nombreuses, et elles sont propres à chacun. Il peut s’agir de l’évolution de la personnalité des conjoints, des violences conjugales et l’infidélité des conjoints rendant la vie en couple difficile. Le divorce peut survenir à tout moment de la vie d’un couple. Cette dernière peut intervenir l’année qui suit le mariage ou après 20 ans. Les mariages sont interrompus de plus en plus tôt. Comme toutes les grandes décisions de la vie, la décision de se séparer est prise pour des motifs personnels.

Les causes de la séparation des couples

Les motifs de divorce d’un couple sont multiples et propres à chacun. La séparation peut intervenir à n’importe quel moment de la vie du couple. Parmi les causes les plus courantes, on peut citer :

  • L’infidélité,
  • Le changement de circonstances,
  • Les problèmes financiers,
  • Les violences conjugales,
  • Le changement de la personnalité des conjoints qui rend la vie en couple difficile.

Taux de divorce

D’après une étude de l’ISEE (institut national de la statistique et des études économiques), le taux de divorce est en baisse depuis quelques années d’un pourcentage de 08 % de 2010.

Les conséquences de divorce : quelles sont les conséquences

Tout comme la décision de se marier, celle de se séparer n’est pas à prendre à la légère. Cette dernière implique différentes conséquences, tant pour les époux que pour les enfants. Avant de divorcer, interrogez-vous si la situation est vraiment inchangeable ou encore s’il n’est pas possible de trouver une solution avec du recul, de l’aide ou de la communication. Cherchez à connaître si vous seriez plus heureux sans votre partenaire.

A lire  Divorce : comprendre le rôle crucial de la médiation et de la négociation

Les conséquences du divorce pour la famille

Le divorce impacte tous les membres de la famille surtout ceux ayant des enfants. Le divorce peut avoir des conséquences sur les points suivants :

  • Le devenir de la résidence des enfants et la résidence familiale,
  • Le patrimoine des conjoints et leur situation financière.

Une fois que la décision est prise, vous devez anticiper la procédure en vous demandant comment se passera l’organisation de la garde des enfants ainsi que l’autorité parentale en cas de divorce. Si votre conjoint et vous seriez d’accord sur le fait de vous séparer.

Alternatives au divorce

Si vous n’êtes pas disposé à divorcer, vous pouvez premièrement envisager un mode de séparation moins complexes afin de mettre en pause la vie de mariage. Ces différentes mesures permettent une mise à l’épreuve de la vie sans son conjoint sans que cela n’entraîne des conséquences aussi importantes que le divorce. Dans ce cas, vous serez soumis à quelques obligations liées au mariage (interdiction de se remarier, devoir de fidélité). Deux alternatives s’offrent à vous :

  • La séparation de corps,
  • La séparation de fait : cette dernière n’est pas reconnue d’un point de vue juridique alors, il est nécessaire de demander l’accord de votre conjoint pour éviter une accusation pour abandon du domicile conjuga.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*